Le thème de l’histoire // The theme of the story

Après avoir fait le tour des tendances, le ou la designer doit développer un thème pour la collection. Le choix de la direction que prendra le design est très personnel à la compagnie, et plusieurs facteurs entre en jeu:

– IMAGE ET CULTURE D’ENTREPRISE : quelles que soient les tendances, une compagnie à bien des chances de garder une ligne semblable d’année en années. Les clients s’attendent à cela aussi, sinon, imaginez les surprises en magasin ; “Quoi? Jones New York ne fait que de la robe de mariée et de la robe de bal cet été!?!”…

– INSPIRATIONS DES CRÉATEURS : c’est connu, les designers s’inspirent d’une foule de choses comme les voyages, l’art, des objets fétiches, la nature, la musique ou une même une muse.

– DISPONIBILITÉ DES MATÉRIAUX : quand bien même le créateur désire un type très très précis de tissu extravagant ou de bouton ou de dentelle… À moins d’être une grande compagnie ou d’avoir tout le temps (ah ah ah) et l’argent pour se faire produire tout ce que l’on désire… Ils devront magasiner parmi l’offre disponible chez les fournisseurs. Il est plus facile de nos jours de faire produire des commandes spéciales, c’est vrai. Mais la limite de l’imagination dépasse les possibilités – à moins d’être Karl Lagerfeld.

– PRIX DE DETAIL VISÉ : les choix de design (tissus, complexité des modèles) influencent le prix final en boutique. Logique.

– BUDGET DE L’ENTREPRISE : soit, pour le nombre de pièces de la collection et l’importance de l’investissement pour la production des échantillons. Les spécialistes recommandent aux nouvelles entreprises de restreindre le nombre de pièces: qualité avant quantité.

C’est avec toutes ces belles informations et importantes décisions que la designer choisit un thème, une ligne conductrice pour sa collection. C’est une œuvre d’art qui m’a inspirer d’abord. Le superbe vitrail de Gaboriau & Osterrath à la station de métro Berri-UQAM de Montréal me fascine. C’est un hommage aux fondateurs de la ville, mais mon œil et mon cœur y voient des personnages de science-fiction, portant des combinaisons colorées avec des découpes complexes… Couleurs de feu illuminées débarquant dans une forêt étrangère. “Chacun son cerveau!”, pensais-je.

Sous cette influence, et après une razzia de découpage de magazines, j’ai fait un collage d’inspiration. Celui-ci regroupe des couleurs clés, des types de découpes, des textures et aussi, un état d’esprit qui m’ont servi de base de création. Le printemps chez Sonia Lévesque Design sera tout aussi graphique que glam! Du jaune, du rouge-orangé, du rose, du sarcelle… Il y aura des bases en noir, gris clair et moutarde… Ponctuées de couleurs vives et chaudes, d’or et de couleur d’eau irisée par la nuit.

La semaine prochaine, je vous montrerai les étapes de production d’un item de la collection. À suivre!

imageimage
After reviewing the trends, the designer must develop a theme for the collection. The choice of the direction designs will take is very personal to the company, and many factors are considered:

– COMPANY’S IMAGE AND CULTURE : whatever the trends are, a company is mostly going to keep a similar style offering, year after years. Clients look forward to this too, otherwise, imagine the surprises in store ; “What? Jones New York only does wedding dresses and prom dresses this summer!?!”…

– CREATOR’S INSPIRATION : it is well known, designers are inspired by many things like trips, art, chosen object, nature, music or even a muse.

– MATERIAL AVAILABILITY : even if a creator desires a really really precise type of fabric or button or lace… Unless you are a big company or you have all the time (ah ah ah) and money to have the thing produced to your taste… The companies have to shop among available fabrics and notions available from the suppliers. It’s easier these days to have special orders produced, true. But the limit of imagination still exceeds the real life possibilities – unless you are Karl Lagerfeld.

– TARGET RETAIL PRICE : Design choices (fabric, style complexity) influence the final price in store. Logical.

– COMPANY’S BUDGET : the number of pieces in the collection and the investment’s importance for the production of samples. Specialists recommend to new entrepreneurs to restrain the number of pieces: quality before quantity.

That’s with all that wonderful information and important decisions that the designer chooses a theme, a conductive line for the collection. It’s a work of art that firstly inspired me. The superb stained glass from Gaboriau & Osterrath in Montreal’s Berri-UQAM metro station fascinates me. It’s an homage to the founding fathers of the city, but my eye and my heart see science-fiction characters, wearing coloured suits in intricate cuts… Colours of fire illuminated from beneath debarking in a strange forest. “To each her own brain!”, I thought.

Under this influence, and after a decoupage razzia in magazines, I did a mood board collage. It presents key colours, cuts and general style, interesting textures and the state of mind that served me as base for creation. So spring at Sonia Lévesque Design will be as graphic as glam! Some yellow, red-orange, pink, teal… There will be base colours in black, light grey and mustard… Punctuated with vivid warm colours, gold and a fabric shimmering like water at night.

Next week, I will show you the production steps of one piece from the collection. To be continued!

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *