L’Amour en Héritage // Legacy of Love

J’ai vraiment gagné le gros-lot de la loterie héréditaire, en ce qui a trait à mon métier. Papa entrepreneur, Maman qui m’a appris toute la base de la coupe et la couture, puis les secrets du meilleur ajustement (une pro!)… Ajouter à ça 2 Grands-Mamans fantastiques couturières et maîtres patronnistes! La pomme n’est pas tombée bien loin de l’arbre, comme on dit. Ces deux Grands-Mamans, je l’ai ai côtoyées longtemps. Et si elles ne sont plus avec nous aujourd’hui, j’en garde des souvenirs vivants dans mes goûts et mes aptitudes.

Du côté de ma mère, Germaine Comeau m’a donné son côté bling-bling-&-j’aime-quand-ça-match… Elle a donné BEAUCOUP à sa progéniture, entre autre la bravoure d’en faire toujours un peu plus pour la coquetterie; vaut mieux être trop chic que pas assez, non? En tous les cas, moi j’y crois.

Puis du côté paternel, il y a Rosa Landry, avec nom si doux et tendre qui dépeint mal la force et la poigne de fer de ce petit bout de femme souriant. Elle a cousu jusqu’à la fin de sa vie, avec son grand professionnalisme et sa passion pour le bien fait, le bon, le sobre. J’ai hérité de son dé à coudre – grand honneur, émouvant – et l’utilise comme amulette de bonne chance.

J’imagine que Germaine tricotait aussi. Mais Rosa, bien je l’ai vu tricoter vite et parfaitement tant de fois. « Tu serais bonne dans le tricot! », qu’elle m’avait lancé en me voyant coudre un ourlet à la main quand j’étais ado… Puis oui, il y a quelques années, je me suis achetée « Knitting for Dummies » et j’ai appris la technique en bonne autodidacte. Je ne serai jamais spécialiste. Mais j’avoue aimer ça assez pour intégrer un peu de tricot-main dans la prochaine Collection d’Automne – pour le look hyper intéressant, et pour le plaisir des souvenirs.

C’est pas mal fou de jouer dans les balles de laine dodues quand il fait 30o C dehors, j’avoue! Mais je pense à mes Grands-Mamans, et le travail est plus facile, pour vrai. C’est ça l’amour.

IMG_7643

I have really won the jackpot, heredity wise, with this profession of mine.  Dad is an entrepreneur, Mom has taught me all the cutting and sewing basics, as well as the best fitting secrets (she’s a pro!)… Add to the mix 2 Grand-Mothers who were fantastic seamstresses and master pattern makers! The apple did fall down from the tree, as the saying goes. I’ve had the chance to rub shoulders with them a long time. And if they are no longer with us, I keep their memory alive in my tastes and aptitudes.

On my Mother’s side, Germaine Comeau gave me her bling-bling-&-matchy-matchy side… She gave A LOT to her family, among other things, the bravery of always make an effort with your looks; better to be overdressed than underdressed, right? I really do believe in this.

On the paternal side, there is Rosa Landry, with a soft and tender name not worthy of the strength and iron fist this smiling little woman had. She did sew until the end of her life, with great professionalism and a passion for the well made, the good and the sober. I inherited her sewing thimble – great honor, so moving – and use it as a good luck talisman.

I imagine that Germaine did knit also. But Rosa, I’ve watched her knitting fast and perfect so many times. “You would be good at knitting!”, she told me once while seeing me hand sewing a pants hem when I was a teenager… So yes, a few years ago, I bought “Knitting for Dummies” and learned the technique for myself. I will never be a specialist. But I admit loving it enough to integrate so home-made knitting in my next Fall Collection – for the über interesting look, and for the pleasure of remembering.

It’s quite crazy to play with big wool balls when it’s 30o C (86oF) outside, I admit! But I think of my Grand-Mas, and it makes the work easier, for real. And that is love.

2 thoughts on “L’Amour en Héritage // Legacy of Love

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *