Le thème de l’histoire // The theme of the story

Après avoir fait le tour des tendances, le ou la designer doit développer un thème pour la collection. Le choix de la direction que prendra le design est très personnel à la compagnie, et plusieurs facteurs entre en jeu:

– IMAGE ET CULTURE D’ENTREPRISE : quelles que soient les tendances, une compagnie à bien des chances de garder une ligne semblable d’année en années. Les clients s’attendent à cela aussi, sinon, imaginez les surprises en magasin ; “Quoi? Jones New York ne fait que de la robe de mariée et de la robe de bal cet été!?!”…

– INSPIRATIONS DES CRÉATEURS : c’est connu, les designers s’inspirent d’une foule de choses comme les voyages, l’art, des objets fétiches, la nature, la musique ou une même une muse.

– DISPONIBILITÉ DES MATÉRIAUX : quand bien même le créateur désire un type très très précis de tissu extravagant ou de bouton ou de dentelle… À moins d’être une grande compagnie ou d’avoir tout le temps (ah ah ah) et l’argent pour se faire produire tout ce que l’on désire… Ils devront magasiner parmi l’offre disponible chez les fournisseurs. Il est plus facile de nos jours de faire produire des commandes spéciales, c’est vrai. Mais la limite de l’imagination dépasse les possibilités – à moins d’être Karl Lagerfeld.

– PRIX DE DETAIL VISÉ : les choix de design (tissus, complexité des modèles) influencent le prix final en boutique. Logique.

– BUDGET DE L’ENTREPRISE : soit, pour le nombre de pièces de la collection et l’importance de l’investissement pour la production des échantillons. Les spécialistes recommandent aux nouvelles entreprises de restreindre le nombre de pièces: qualité avant quantité.

C’est avec toutes ces belles informations et importantes décisions que la designer choisit un thème, une ligne conductrice pour sa collection. C’est une œuvre d’art qui m’a inspirer d’abord. Le superbe vitrail de Gaboriau & Osterrath à la station de métro Berri-UQAM de Montréal me fascine. C’est un hommage aux fondateurs de la ville, mais mon œil et mon cœur y voient des personnages de science-fiction, portant des combinaisons colorées avec des découpes complexes… Couleurs de feu illuminées débarquant dans une forêt étrangère. “Chacun son cerveau!”, pensais-je.

Sous cette influence, et après une razzia de découpage de magazines, j’ai fait un collage d’inspiration. Celui-ci regroupe des couleurs clés, des types de découpes, des textures et aussi, un état d’esprit qui m’ont servi de base de création. Le printemps chez Sonia Lévesque Design sera tout aussi graphique que glam! Du jaune, du rouge-orangé, du rose, du sarcelle… Il y aura des bases en noir, gris clair et moutarde… Ponctuées de couleurs vives et chaudes, d’or et de couleur d’eau irisée par la nuit.

La semaine prochaine, je vous montrerai les étapes de production d’un item de la collection. À suivre!

imageimage
After reviewing the trends, the designer must develop a theme for the collection. The choice of the direction designs will take is very personal to the company, and many factors are considered:

– COMPANY’S IMAGE AND CULTURE : whatever the trends are, a company is mostly going to keep a similar style offering, year after years. Clients look forward to this too, otherwise, imagine the surprises in store ; “What? Jones New York only does wedding dresses and prom dresses this summer!?!”…

– CREATOR’S INSPIRATION : it is well known, designers are inspired by many things like trips, art, chosen object, nature, music or even a muse.

– MATERIAL AVAILABILITY : even if a creator desires a really really precise type of fabric or button or lace… Unless you are a big company or you have all the time (ah ah ah) and money to have the thing produced to your taste… The companies have to shop among available fabrics and notions available from the suppliers. It’s easier these days to have special orders produced, true. But the limit of imagination still exceeds the real life possibilities – unless you are Karl Lagerfeld.

– TARGET RETAIL PRICE : Design choices (fabric, style complexity) influence the final price in store. Logical.

– COMPANY’S BUDGET : the number of pieces in the collection and the investment’s importance for the production of samples. Specialists recommend to new entrepreneurs to restrain the number of pieces: quality before quantity.

That’s with all that wonderful information and important decisions that the designer chooses a theme, a conductive line for the collection. It’s a work of art that firstly inspired me. The superb stained glass from Gaboriau & Osterrath in Montreal’s Berri-UQAM metro station fascinates me. It’s an homage to the founding fathers of the city, but my eye and my heart see science-fiction characters, wearing coloured suits in intricate cuts… Colours of fire illuminated from beneath debarking in a strange forest. “To each her own brain!”, I thought.

Under this influence, and after a decoupage razzia in magazines, I did a mood board collage. It presents key colours, cuts and general style, interesting textures and the state of mind that served me as base for creation. So spring at Sonia Lévesque Design will be as graphic as glam! Some yellow, red-orange, pink, teal… There will be base colours in black, light grey and mustard… Punctuated with vivid warm colours, gold and a fabric shimmering like water at night.

Next week, I will show you the production steps of one piece from the collection. To be continued!

 

 

ENTREZ! Collection en construction // ENTER! Collection under way

Lorsque j’étais enseignante, les élèves adoraient entendre parler d’expériences concrètes du domaine de la mode. Les clientes aussi en fait; quoi de mieux que de satisfaire sa curiosité, connaître les dessous et les potins du métier? La mode a ce côté glamour et artistique que beaucoup de gens idéalisent.

Puisque j’ai le goût de partager mon expérience avec vous dans ce blog, je vous invite dans mon processus de création de la Collection Printemps 2014 de Sonia Lévesque Design. Durant les prochaines semaines, je vous présenterai ce parcourt en différentes étapes, bien personnelles, car chaque designer possède sa propre façon de travailler.

Étape 1 – LA RECHERCHE

Les entreprises de mode ne créent pas pour la planète entière. On doit connaître sa clientèle type : ses besoins, ses goûts, sa réalité. La cliente de Sonia Lévesque Design est une femme bien dans sa peau, qui aime se mettre en valeur. Elle aime la mode en générale, s’intéresse aux nouveautés et aime encourager la mode québécoise. Pour la saison chaude, elle préfère le confort, sans sacrifier son style unique. Les pièces qu’elle choisira sauront rehausser sa modernité, mettre en valeur ses courbes et la distinguer de la masse.

Les tendances internationales doivent aussi entrer dans la recherche créative. Il demeure important pour une ligne de produits de nager librement dans le marcher, côté style ou couleur. La cliente pourra plus facilement accessoiriser ses choix et les pièces s’intègreront plus facilement à sa garde-robe.

Parmi tous les grands courants, voici les tendances qui m’ont le plus interpelée pour cette saison. Ça donne le goût d’un peu de chaleur…

=======

When I was teaching, students loved to hear about concrete experiences from the fashion world. Clients are the same in fact; what is better than to satisfy our curiosity, learning what goes on behind the closed doors of the trade? Fashion has this glamorous and artistic side that many idealise.

Since I want to share my experience with you in this blog, I invite you into the creating process behind Sonia Lévesque Design Spring 2014 Collection. In the following weeks, I will present my journey in different steps, my very own, because each designer works in his or her own way.

Step 1 – THE RESEARCH

Fashion businesses don’t cater to the whole planet. We must know our clientele type : her needs, her tastes, her reality. Sonia Lévesque Design’s client is self assured, and loves to adorn herself. She likes fashion in general, is interested in novelty and loves to encourage Quebec’s entrepreneurs. For thé Warner session, she prefers comfort, without sacrificing her unique style. Her chosen pieces will add to her modernity, make the most of her shape and distinguish her from the masses.

International trends must also be considered in the creative process. It’s still important for a clothing line to swim freely in the market, style and colour wise. The client will then easily accessorise and the chosen pieces will easily integrate the rest of her wardrobe.

Among all the great currents, here are the trends that spoke to me this season. Can you taste the summer?

image

IRIDESCENCE & MÉTAL // IRIDESCENCE & METAL
Quoi de mieux pour flirter avec les rayons du soleil… Ou de la lune! Le glamour n’est pas réservé qu’aux saisons froides.  //
What better way to flirt with the rays of the sun… Or the moon! Glamour is not reserved to the cold seasons. (Lanvin, Haider Ackermann, Max Mara, Prabal Gurung, Altuzarra, 3.1 Phillip Lim)

 

image

NOIR & BLANC GRAPHIQUE // GRAPHIC IN BLACK & WHITE
Les années 90 sont encore reine cette année. Simple, frais, dynamique; parfait pour la femme moderne qui préfère ses classiques un peu edgy. //
The 90’s are still reigning. Simple, fresh, dynamic; perfect for the modern woman who prefers her classics on the edgy side. (Haider Ackermann, Kenzo, Helmut Lang, Victoria Beckham, Thakoon, Helmut Lang)

 

image

TRANSPARENCE // TRANSPARENCY
Filet, voile, organza… Un peu, beauoup, à la folie! La transparence est à la fois féminine et sexy. //
Mesh, voile, organza… A little, a lot, or all of it! Transparency is both feminine and sexy. (Helmut Lang, Chanel, Prabal Gurung, Fendi, Burberry Prorsum)

 

image

VESTE CARRÉE // BOXY JACKET
Une belle façon de pimenter sa garde-robe en texture ou en couleur. On reste au frais grâce à la coupe ample… On tombe en amour avec le confort. //
A beautiful way to spice up your wardrobe with texture or colour. You will stay cool thanks to the ample cut… You’ll fall in love with the comfort. (Antonio Berardi, 3.1 Phillip Lim, Alice + Olivia, McQ Alexander McQueen, Wes Gordon)

 

image

ORANGE, LE NOUVEAU NEUTRE // ORANGE, THE NEW NEUTRAL
Tellement de collections internationales ont utilisées la juteuse couleur – impossible de passer inaperçu… Plus doux en pêche, orange classique ou flash, orange brûlé ou presque rouge incendiaire; chaud chaud devant! //
So many international collections used the juicy hue – impossible to go unnoticed… Softer in peach, classic orange or flashy, burnt orange or almost incendiary red; hot hot hot! (Fendi, Fendi, Bottega Veneta, Givenchy, Chanel)

 

 

 

 

Rouge pour toujours // Red for always

Je ne sais pas pour vous, mais dans mon cas, la St-Valentin avec des cœurs et des fleurs partout n’a jamais été mon truc…  Par contre, j’avoue avoir un faible pour le rouge, le vrai, le pur, complètement non dilué.

C’est pourquoi je vous présente quelques coups de foudre couleur d’amour, qui ma foi, peuvent prendre la vedette de tous les jours de l’année!

======

I don’t know about you, but in my case, Valentine’s Day with hearts and flowers everywhere has never been my cup of tea…  Nonetheless, I confess my fondness for red, the true, the pure, completely non diluted.

That is why I present here a few favourites in the colour of love, which by all means, can be the star of your day, any date in the year!

Julep Myrtle Mani

Vraiment classique et riche ; le vernis couleur Myrtle de Julep  //  Truly rich and classic ; Julep varnish in the colour Myrtle

image

Rouge profond plus silhouette féminine et sexy ; jupe GLAM de Sonia Lévesque Design  //  Dark red and sexy feminine curves ; GLAM skirt from Sonia Lévesque Design

image

Pourquoi pas rougir ses paupières, avec cette ombre embrasée (que j’ai mélangée ici à un peu de doré) ; crayon fard à paupières Flamed Out de Cover Girl, couleur 310  //  Why not put gutsy red on your lids, with this all aglow shade (which I mix here with a bit of gold) ; Flamed Out shadow pencil from Cover Girl, colour 310

image

Une belle ceinture en faux-croco couleur cerise ; Chunky Metal Waist Belt de Asos Curve  //  A beautiful cherry coloured belt in faux-croc ; Chunky Metal Waist Belt from Asos Curve

image

Mon rouge bleuté mat préféré à vie, si fantastique le jour comme le soir ; rouge à lèvres mat Russian Red de MAC cosmetics  //  My favorite matte blue red of all time, so fantastic day or night ; MAC cosmetics matte lipstick in Russian Red

image

Pour encadrer votre passion, un pop de rouge laqué sur votre bureau ; cadre RIBBA 5″X7″ de IKEA  //  Frame your passion, a pop of lacquered red on your desk ; RIBBA 5″X7″ frame from IKEA

J’ai un secret pour vous // I have a secret for you

image

Toutes les femmes (et hommes!) de tailles plus s’entendent sur un sujet: il n’y a pas assez de choix en mode. Et pourtant, je connais plusieurs designers petits et grands qui ont tenté leur chance de percer cette niche… pour arrêter de produire deux saisons plus tard.

En tant que cliente, il est facile de penser que les compagnies ne nous trouvent pas assez intéressantes ou même payantes. Mais il n’en est rien!

J’ai un secret pour vous : la mode en taille plus est un domaine difficile. Pourquoi?

Ce n’est pas le manque d’imagination… Ni nos goûts différents; car nous avons les mêmes besoins que nos minces copines après tout. Le problème ne repose même pas sur les coûts de production ou des problèmes de confection. Non.
En fait, la grande difficulté repose sur l’élaboration des patrons, et la gradation des tailles.
On ne peut pas “partir” de tailles régulières et grader de la façon classique, car les proportions d’un corps dodu s’en trouvent fausses. Par exemple, un cou, un genou, des épaules ou des chevilles n’engraissent pas à la même vitesse qu’un tour de taille ou de hanches.

Aussi, la réalité de la diversité des silhouettes se trouve exacerbée! Personne ne gagne du poids exactement de la même façon. Les compagnie doivent en fait choisir un ou plusieurs types de silhouettes et offrir des vêtements qui les avantagent. Par exemple, un chemisier taille 3X qui sied bien à une femme à la taille fine en épousant ses courbes ne fera vraiment pas l’affaire pour pour une autre dont le poids est porté au ventre et à la poitrine. Ça devient un casse tête pour les gens de l’industrie qui plient bagages faute de satisfaire leur clientèle rêvée.

Les problèmes de patrons donnent aussi lieu à des produits simplifiés chez les grandes compagnies et les magasins grandes surfaces surtout. Par exemple, les emmanchures très profondes et les vêtements carrés sans trop de formes qui “font à tous”… Ou le manque de choix flagrant dans les manteaux, les robes et les vestons; car encore une fois, le style offert ne fera pas a toutes les silhouettes.

Les solutions sont multiples:
Il faut choisir une silhouette ou deux et s’y tenir. Comme ça, les clientes savent à quoi s’attendre.
On doit aussi prendre le temps de comprendre le corps humain, bourrelets de dos et bedon inclus!
Également, on doit revoir comment… Et puis non! Vous m’excuserez, je ne suis pas prête à dévoiler tous mes secrets de patronniste. *Chut*

=====

Every plus size women (and men!) agree on a subject: there is not enough choices in fashion. Nevertheless, I know many small to important designers who have tried to break through this niche… only to stop production after two seasons.

As a client, it’s easy to think that companies find us uninteresting or even not profitable. But it’s not the case!

I have a secret for you : plus size fashion is a difficult field. Why?

It’s not for lack of imagination… Or even for our different tastes; because we have the same needs of our slimmer sisters after all. The problem does not even lie on production costs or sewing problems. No.
In fact, the big difficulty lies in pattern making and sizes gradation. We cannot use standard sizes as a “base” and grade up, because the curvy body proportions will be wrong. For example, a neck, knee, shoulders or ankles don’t gain weight at the same speed as waist and hips do.

Also, the reality of diversity in silhouettes become even more exacerbated! Nobody really gains weight in the same way. Companies must then choose one or several silhouette types and offer clothes that advantage them. For example, a size 3X shirt that hugs every curves of a woman with a small waist will be disastrous on one with a belly and larger breasts. It becomes a real puzzle for the industry who tends to fold, unable to satisfy most of their precious clientele.

Pattern problems will often give place to simplified products, mostly offered by larger retailers and low end stores. For example, very deep armholes and square clothes that will “fit everybody”… Or the blatant lack of offering in coat, dress and jacket styles; those are harder to fit on a number of silhouettes.

The solutions are multiple:

We have to choose one or two silhouettes and keep at it. As such, clients will know what to expect.

We must take the time to understand the human body, back rolls and belly included!

In addition, we have to review… Oh and no! You have to excuse me, I’m not ready to divulge all my pattern making secrets. *Shhhhhh*