Vent d’inspiration // Inspiring wind

Depuis quelques mois, mes cheveux allongent (choc pour mon entourage!), mon maquillage devient (plus) audacieux et doucement, ma garde-robe change vers les robes et les touches (plus) dramatiques. Bonus : j’ai énormément de plaisir dans le processus. Vent de changement? Non; vent d’inspiration.

Dans la création de la première collection 2016 de Sonia Lévesque Design, j’ai ratissé plus profondément qu’à l’habitude pour mes recherches d’inspirations. Ce qui m’a fait réfléchir sur la provenance de l’inspiration en général.

Autour de moi, je vois des gens inspirés par tant de différentes choses… La musique, les enfants, la nature, la mer, leurs lectures, le cinéma, un parfum, l’infini de l’espace… Pour moi, l’inspiration vient de 3 grands sujets.

Les couleurs

Littéralement, je peux me perdre dans les couleurs. C’est plus fort que moi, instinctif et passionnel. Les couleurs me parlent, me content tant de merveilles. Dans la nature et les films, je cherche d’abord la couleur. Je compte aussi parmi celles-ci les métalliques et le noir… trop (non, jamais trop) importants pour moi.

Les images statiques

Ça peut paraitre vague, mais je suis plus inspirée par une photo dans laquelle je plonge à mon rythme que dans une image en action – comme un film, vidéo ou la vie qui bouge autour de moi. Je n’ai mis le doigt sur cela que très dernièrement. Maintenant je comprends d’où vient mon amour des magazines, des « coffee table books » et de Tumblr. Bon, je ne suis pas attirée par TOUTES les images, mais mon amour est grand quand j’entrevois une certaine esthétique.

Le vent

L’action du vent qui caresse ou fait bouger les choses, la façon dont il fait du bruit ou surprend. Le vent est pratiquement spirituel pour moi. Un peu ou beaucoup de vent, et je souris grand. C’est l’Univers qui me fait un clin d’œil.

Et vous, qu’est-ce qui vous inspire? Je vous invite à en mettre le plus possible dans votre vie… toute l’année!

IMG_0223

For a few months now, my hair grows longer (real choc for the people around me!), my makeup becomes bolder and slowly, my wardrobe makes the change towards dresses and (more) dramatic details. Bonus: I thoroughly enjoy the process. Wind of change? No; inspiring wind.

While creating 2016’s first Sonia Lévesque Design collection, I rummaged quite deeply into my inspiration banks. And that made me ask more specifically where my inspiration really came from in general.

Around me, I see people inspired by so many different things… Music, children, nature, ocean, what they read, movies, perfume, the infinity of space… In my life, inspiration comes from 3 great subjects.

Colours

Literally, I can lose myself in colours. I cannot escape, as it is instinctive and passionate. Colours speak to me, and tell the most wonderful stories. In nature and films, I look for colour first. I also put metallic and black among the lot… much (never too much) too important for me anyway.

Static images

It might seems vague at first, but I’m more inspired by a photograph in which I can dive in with my own rhythm than a live action image – like a movie, video or even the life around me. I just stumbled around that fact very recently. Now I better understand my love of magazines, coffee table books and Tumblr. Alright, I’m not drawn to ALL static images, but my love is deep when a certain esthetic catches my eye.

Wind

The wind that caresses or makes things move, the way it produces sound or surprises you. Wind blowing is almost a spiritual experience to me. Soft or raging, wind makes my smile wide. It’s like the Universe winking at me.

And for you, what is the most inspiring? I invite you to put that in your life as much as possible… all year round!

Aurevoir saisons! // Goodbye seasons!

Mon idée est faite depuis 5 ans. Puis j’entends parler de ce phénomène de mode de plus en plus, même en dehors du « fashion système »… Le CONCEPT DES SAISONS s’effrite.

printemps/été  …  automne/hiver

Jadis, avec 2 grandes collections par an, les designers offraient leurs modèles au monde, les manufacturiers produisaient en grandes quantités, les magasins se remplissaient en début de saison, le catalogue Sears arrivait à nos portes. Le portrait réel de l’industrie et nos habitudes d’achats ont vraiment changés.

La mode est en grand remue-ménage et les consommatrices ont de quoi se réjouir! Les designers et distributeurs sont maintenant plus que jamais aux aguets, prêts à répondre aux besoins divers du monde entier (merci internet) avec une offre plus diversifiée, présentée plus en plus rapidement.

Plusieurs compagnies présentent au rythme de 4-5 collections par année, et on produit en plus petites quantités, pour offrir du nouveau au minimum 1 fois par mois ou même chaque semaine. On remarque également une variété de styles et de détails « hors saison » ; des robes sans manches, des sandales, des pastels, des manteaux légers L’HIVER… du cuir, des vêtements longs et couvrants, du tartan, des bottes pour L’ÉTÉ… On ne juge plus les items par leurs épaisseurs ou leurs couleurs, mais par le confort et le style que l’on désire et au moment choisi. Les règles n’existent plus.

Comme entrepreneur, le mot d’ordre est ADAPTATION – l’écoute de la clientèle et l’ouverture des marchés guident mes pas. Mes créations pour 2016 reflètent un désir de me démarquer comme designer en offrant plus de rêve, plus de plaisir, plus souvent… sans calendrier rigide. Je planifie mes collections futures comme des capsules de styles, des histoires desquelles mes clientes empruntent les pages pour raconter leurs aventures bien à elles.

Si la barrière des saisons s’effritent pour Sonia Lévesque Design, c’est parce que le style et la passion éclatent comme mille confettis tombant sur la neige/herbe/bouette/gravelle/asphalte/sable… à votre choix.

FullSizeRender (1)

My mind has been made on this for 5 years. And I hear more and more about this fashion phenomena even outside of the “fashion system”… The CONCEPT OF SEASONS is crumbling.

Spring/Summer  …  Fall/Winter

There used to be those 2 big collections per year, the designers offering their models to the world, the manufacturers producing huge quantities, the stores would be bursting at the beginning of the season, the Sears catalog would arrive on our steps. The real portrait of the industry and our shopping habits have dramatically changed.

Fashion is experiencing a great stir and consumers have everything to be happy about it! Designers and distributors are more than ever listening in closely, ready to answer the entire world’s needs (thanks internet!) with a diversified offer, presented ever more rapidly.

Many companies present 4-5 collections per year, produce in smaller quantity, and offer new merchandise on the racks at least every month and even every week. We also see more uncharacteristic seasonal styles and details ; dresses without sleeves, sandals, pastels, light coats IN WINTER… leather, long and superposed clothes, tartan, boots FOR SUMMER… We don’t judge items depending on thickness or colours, but by the comfort and style we desire at the moment that we choose. No more rules.

As an entrepreneur, the order of the day is ADAPTATION – listening to my clientele and jumping into this international market are guiding my steps. My 2016 creations reflect the desire to stand out as a designer offering more dreams, more pleasure, more often… without a rigid calendar. I plan my future collections now as style capsules, with stories from which my clients will borrow pages to live their own adventures.

If the season’s boundaries are crumbling for Sonia Lévesque Design, it’s because style and passion is bursting into thousands of confetti falling onto snow/grass/mud/gravel/asphalt/sand… your choice.

Style REMIX

Dans le cadre de mes services de stylisme personnel, je demande toujours aux clientes et clients ce qui les allumaient côté style quand ils étaient ados… leurs idoles, les images qui les inspiraient le plus et les faisaient rêver. Il y a des nostalgiques qui se remémorent des temps plus fous et insouciants en riant, d’autres qui sont très heureux d’avoir abandonné un style qui ne leur convient vraiment plus (ouf!) et d’autres encore qui avouent ne jamais avoir donné suite à leurs vrais envies et leur goûts.

Étonnamment pour quelqu’un qui travaille en mode, je fais partie du dernier groupe. Soit, si j’ai toujours fait pencher mon look vers le glam un peu flashy dans lequel je suis très confortable, mais je n’ai jamais osé être punk ou pousser la note de mon côté théâtral jusqu’au bout de ce que j’avais en tête. En bonne petite fille sage, j’ai contenu mes folies mode… et c’est bien dommage, non?

Nos désirs non assouvis en disent beaucoup sur nous. Et c’est pourquoi faire le tour du sujet en tant que styliste personnelle est si important. Combien de femmes rondes n’osent pas être elles-mêmes côté vestimentaire et beauté? Combien de gens conçoivent leur garde-robe de travail comme un déguisement obligatoire? Combien de règles – souvent imaginées – suit-on dans notre société par peur de déranger les autres ou parce qu’on pense qu’on n’y a pas droit?

L’individualité est une perle précieuse, que l’on se doit de cultiver avec amour. La femme ronde n’a pas besoin de mouler son corps ou dévoiler son décolleté pour prouver qu’elle est bien dans sa peau. Il n’y a pas qu’une seule façon d’être sexy. En fait, si être sexy est avant tout être bien dans sa peau et rester soi-même… Je vous demande : QUI ÊTES-VOUS? Quel est votre style de rêve?

Si vous êtes romantique et naturelle; montrez-le nous, manifestez-vous par des couleurs douces, des cotonnades fraîches et vos bouclettes au vent! Si vous êtes rockeuse et coquine; flashez ce sourire rouge, zippez votre veste de cuir sur un t-shirt cool et marchez fièrement avec vos bottines cloutées!

J’ai le goût d’utiliser les inspirations fantastiques de mon adolescences non pas pour me déguiser, mais pour célébrer la personne que je suis PRÉSENTEMENT. On adapte, on remixe le tout et on sert la nouvelle version 2015 avec panache.

Adam_and_the_Ants_1981 PunkGirlGuitarBlondieCROP IMG_9146

Haut : SOUPLESSE Sonia Lévesque Design / lèvres : Julep It’s Balm couleur Magenta Plum / ongles : Julep Mia / bracelet : Rachel Roy chez LaBaie  // Top : SOUPLESSE Sonia Lévesque Design / lips : Julep It’s Balm colour Magenta Plum / nails : Julep Mia / bracelet : Rachel Roy at TheBay

In the context of my personal stylist services, I always ask my clients about the style they loved during their teenage years… the idols, the images that inspired their dreams. There are the nostalgic who remember crazy and carefree times with a laugh, some who are more than happy to see bad choices left in the past (pheew!) and those who admit to never really adhere to their real tastes and desires.

Surprisingly for someone working in fashion, I am part of the latter group. Granted, I’ve always dressed in some kind of glam and a bit flashy look that I find quite comfortable, but I never really dared to go punk or push the envelope of my theatrical side to honor all the ideas swirling in my head. Being the good little girl, I restrained most of my fashion outrageous streaks… and that is a shame, no?

Our non-enthralled desires say a lot about us. And that’s why diving in the subject as a personal stylist is so important. How many curvy women never dare to be themselves beauty and style wise? How many people assume their work related wardrobe is an obligatory costume? How many rules – often imagined – do we follow in our society for being afraid of offending others or thinking we just have no right?

Individuality is a precious pearl, and must be cultivated with love. The curvy girl does not need to mold her body or show cleavage to prove that she feels good in her own skin. There is more than one way to be sexy. In fact, if being sexy is first and foremost being at ease as you are and being yourself… I ask : WHO ARE YOU? What is the style of your dreams?

If you are romantic and natural; show it off, manifest yourself with soft colours, fresh cotton and cute curls in the wind! If you are a cheeky rocker; flash us that red smile, zip up your leather jacket on your cool t-shirt and walk tall in your spiked boots!

I, for one, want to use the fantastic inspirations from my youth not to costume myself, but to celebrate the person I am NOW. We adapt, we remix it all and serve the 2015 version with panache.

Made To Measure: the luxury of having your desires made

I believe that the power of choosing is one of the most important thing in life. In plus size fashion, it becomes literally a luxury. Do you recognize yourself in these situations?

You shop everywhere, and find nothing of what you’re looking for; even for simple clothes like a black jacket…

Your personal style looks nothing like the latest trends…

A special occasion has you searching for a fabulous dress, but your fabulous body cannot fit so well in them…

You are sure of yourself and know exactly what you want; but it’s just not possible to find it in your size…

Curvy women read the same magazines, watch the same telly, work, go out and live the same life as their slimmer friends. All these needs and wonderful ideas that stay in dreams only… It’s all just frustrating.

I’ve been offering my Made To Measure couture services, specialized in plus size, for 15 years now.  It’s such a joy to create and work for a clientele of all ages, budgets and tastes! It gave me the incentive to share an example of the whole process, with a real contract for a client who generously accepted to play the blog game.

In the course of the next few weeks, you will accompany Yaël and myself during the 3 steps of a Made To Measure contract; from the first informative meeting, the fitting to final delivery. Let’s demystify all this!

FIRST STEP – The Informative Meeting

If you think you recognize Yaël, it’s because she has been a model for several of my collections. The coquettish young woman wrote me on Facebook to commission a custom jacket for her Curvy Cats burlesque show next April 18th. I’m overjoyed to help create a stage costume for her! We fix a meeting to start the project.

1) Photograph: Andrea Hausmann, Makeup: Gabrielle Willis    2) Photograph: Andrea Hausmann, Makeup: Stephanie Guida, Hair: Marie-Hélène Moccia, Nails: Isagel Mtl

1) Photograph: Andrea Hausmann, Makeup: Gabrielle Willis 2) Photograph: Andrea Hausmann, Makeup: Stephanie Guida, Hair: Marie-Hélène Moccia, Nails: Isagel Mtl

We meet at my atelier to take measures and discuss her precise needs. A size 18-20 tailcoat tuxedo jacket in black with silver sequins details? No problem! We establish the style details together looking at examples on the web, and design a perfect version adapted to her taste and silhouette.

We then discuss budget. Yaël wants to pay as little as possible, since this is a stage costume and will not be worn that many times – maybe a few extra wear for special occasions, of course. But I understand that for this specific project, importance will be on final looks instead of fabric quality, sewing complexity and absolute comfort. Perfect! We will save enormously by choosing beautiful synthetic fabrics that will retain their form and colour. I suggest making sure the fabrics and construction are washable – yes! a washable jacket! – because the poor garment will have to endure sweat, makeup and spraynet every time… It’s much more economical to forgo the dry cleaning. In Made To Measure projects, we can really adapt the item to your very needs: price, colour, length, number of pockets, protection, closure style, silhouette fitting… Almost everything is possible, even copying a prized article you cannot find in stores anymore. All you have to do is make an appointment to discuss your ideas.

SLD-BLOG-SurMesure-Dessin.jpg

Once all the info is gathered, the final price for my services (pattern, fitting, sewing) is calculated in advance, and won’t change unless the client changes her mind about something. The fabric and notions (buttons, zippers, ribbons…) price is left to determine after their purchases. This is where big savings can be made. For Yaël, we agreed that I would shop for fabric and notions by myself, since it’s a fairly straightforward project. But in fact, there are 3 different options here:

  1. The client brings the fabric and notions to me, because she knows about sewing and loves to purchase these things herself. This happens rarely, but it’s an option.
  2. We shop together in specialty stores; after setting a shopping meeting, I accompany and guide you in finding what we need. This option is best for special occasions, printed fabrics, special colours or if you’re still not 100% sure of what you’ll prefer. My hourly fees for this are determined in advance during our first meeting.
  3. I shop for fabric and notions by myself. When the fabric is simple, the colour is classic or when you can’t fit shopping in your busy schedule, the client often prefers to let me do it. This is the cheapest option because I can shop faster, and do it part of my normal business activities. So, the price I will be included in advance part of my normal services fees.

The first informative meeting is always free, whether you decide to hire me or not. I’ll offer you a precious advice; never be afraid to say exactly what you think or be shy to ask questions. A trusting relationship between client and designer/seamstress/tailor is built on his or her expertise and knowledge, having people’s skill, understanding all the different silhouettes, but also on your desire to thoroughly communicate your needs and share your insecurities.

Steps summary for the Informative Meeting (free):

  • Schedule meeting via Facebook, e-mail or telephone
  • Meeting at the atelier (1/2 to 1 hour)
    • Clients needs and budget
    • Measurements
    • Design and agreement about the dates (fitting, delivery)
    • Deposit (50% of total cost – balance is due on delivery of item)

The meeting is over, I have all the information, deposit is made, I can now begin working on the project. I have ideas for buttons… I cannot wait for our next fitting meeting to show her!

Couture Sur Mesure: le luxe de voir ses désirs réalisés

Je crois que le pouvoir de choisir est une des choses les plus importantes dans la vie. En mode pour grandes tailles, le choix est carrément un luxe. Vous reconnaissez-vous dans ces situations?

Vous magasiner partout, et ne trouvez pas ce que vous cherchez; même pour un vêtement simple comme un veston noir…

Vous avez un style personnel qui ne ressemble en rien aux tendances du moment…

Vous avez une occasion spéciale, mais votre fabuleux corps n’entre pas fabuleusement dans ces magnifiques robes…

Vous êtes sûr de vous et savez exactement ce que vous voulez, mais l’item reste introuvable dans votre taille…

Les femmes rondes lisent les mêmes magazines, regardent la même télé, travaillent, sortent et vivent la même vie que leurs consœurs plus minces. Tous ces besoins et toutes ces belles idées qui restent à l’état de rêves… C’est simplement frustrant.

J’offre mes services de Couture Sur Mesure spécialisées en grandes tailles depuis maintenant 15 ans. C’est un grand plaisir de créer et travailler pour une clientèle variée, de tout âge, budget et goût! Cela m’a donné envie d’en partager un exemple de tout ce processus, avec un vrai contrat pour une cliente qui a généreusement voulu se prêter au jeu.

Au cours des prochaines semaines, vous pourrez accompagner Yaël et moi-même à travers les 3 étapes d’un contrat de Couture Sur Mesure ; du premier rendez-sous, jusqu’à la livraison, en passant par l’essayage bien sûr. On va démystifier tout ça!

 

PREMIÈRE ÉTAPE – Le Rendez-Vous d’information

Si vous pensez reconnaître Yaël, c’est que son minois a paru plusieurs fois sur ce blog et mon site internet. Elle a été mannequin pour quelques-unes de mes collections. La coquette jeune femme m’a écrit sur Facebook pour savoir si je pouvais lui créer une veste queue-de-pie qui lui servira lors d’une performance burlesque le 18 avril prochain. Je suis comblée de pouvoir lui faire un vêtement de scène! On fixe alors un rendez-vous pour commencer le projet.

MissMeow-Montage

1- Photographe: Andrea Hausmann, Maquillage: Gabrielle Willis 2- Photographe: Andrea Hausmann, Maquillage: Stephanie Guida, Coiffure: Marie-Hélène Moccia, Ongles: Isagel Mtl

On se rencontre à mon atelier pour prendre les mesures et discuter ensemble de ses besoins précis. Une veste de style tuxedo queue-de-pie noir avec détails de paillettes argent, dans la taille 18-20? Pas de problème! On établit les détails de style ensemble en regardant des exemples sur le web et en dessinant pour obtenir un look adapté à sa silhouette et ses goûts.

On discute ensuite du budget.Yaël désire payer le moins cher possible, puisque c’est un vêtement de scène qui ne sera pas porté souvent – peut-être quelques fois aussi lors d’occasions spéciales, bien sûr. Mais je comprends que pour ce projet, l’important reste le look final, et non la finesse du tissu, la complexité de confection ou le confort absolu. Parfait! On économisera beaucoup en choisissant de beaux tissus synthétiques qui garderont leurs formes et couleurs pour le genre d’utilisation qu’elle en fera. Puis je lui propose de m’assurer que le vêtement soit lavable – une veste lavable, oui oui! – car les abus d’un vêtement de scène sont connus; maquillage, fixatif, sueur. Puis au final, on fait des économies de nettoyage à sec. En Couture Sur Mesure, on peut vraiment adapter le produit pour accommoder vos besoins : prix, couleur, longueur, nombre de poches, protection, style de fermeture, adaptation à la silhouette… Presque tout est possible, même la copie d’un vêtement qui vous est cher! Je peux recréer un manteau, une jupe, une robe que vous adorez et que vous ne retrouvez pas en magasin. Il s’agit simplement de se rencontrer pour en discuter.

SLD-BLOG-SurMesure-Dessin.jpg

Une fois toutes les informations recueillies, le prix final pour mes services (patron, ajustements, confection) est établit, et ne changera pas, à moins de changement décisionnel de la part de la cliente. Le prix des fournitures (tissus, boutons, rubans…) reste à déterminer. C’est là souvent, que la cliente peut vraiment faire des économies substantielles. Pour Yaël, nous nous sommes entendues que je magasinerai moi-même les tissus et fournitures puisque les besoins sont simples et bien compris. Mais en fait, il y a 3 options pour les achats :

  1. La cliente apporte les fournitures elle-même, car elle connaît bien la couture et aime faire ses propres achats. C’est la plus rare des options.
  2. Nous magasinons ensemble les fournitures ; on prend un rendez-vous magasinage et je vous accompagne et conseille lors des achats. Cette option est parfaite pour les occasions spéciales, si le tissu est imprimé ou spécial, et si vous êtes encore indécise sur le tissu en quoi que ce soit. Le coût horaire du magasinage est alors établi au moment du premier rendez-vous d’information.
  3. Je magasine moi-même pour vos fournitures. Quand le tissu est simple, que la couleur est classique, quand vous manquez de temps et que l’on s’entend à l’avance, la cliente préfère me laisser faire les achats. Ceci est l’option la plus économique, car le magasinage est plus rapide et parce que j’intègre ces frais à mes services réguliers dès le début de notre entente.

Le premier rendez-vous d’information est toujours gratuit, que vous décidiez d’utiliser mes services ou non. Je vous offre également un précieux conseil ; n’ayez jamais peur de dire exactement ce que vous pensez ou encore de poser des questions. Le lien de confiance entre le/la designer/couturière/tailleur est bâti sur son expérience et expertise, sa compréhension des gens et des silhouettes, mais aussi sur votre désir de bien communiquer vos besoins et de partager vos insécurités.

Résumé des étapes du rendez-vous d’information (gratuit):

  • Prise de rendez-vous par Facebook, courriel ou téléphone
  • Rencontre à l’atelier (1/2 à 1 heure)
    • Besoins de la cliente et budget
    • Prise des mesures
    • Design et entente pour les dates
    • Dépôt (50% du coût total – la balance est payée à la livraison du vêtement)

Le rendez-vous terminé, j’ai toutes les informations, le dépôt est donné, je peux alors commencer le travail sur la veste queue-de-pie. Je crois que j’ai déjà des boutons intéressants pour elle à l’atelier… J’ai hâte à notre prochain rendez-vous d’essayage pour lui montrer tout ça!

Fashionista Geek

“Être un geek est avant tout être honnête à propos de ce que l’on aime et de ne pas avoir peur de démontrer cette affection. Cela signifie ne jamais avoir à s’excuser au sujet de l’ampleur de cette affection. (…) Être un geek est extrêmement libérateur.” – Simon Pegg, acteur et scénariste

====

Plusieurs fois dans ma vie, et ce à tous les âges possibles, on a pointé du doigt ma passion ou mon intérêt (supposément) démesuré pour certains sujets. Parfois, en me traitant de bizarre, de geek, de trop-ci ou trop-ça… Parfois, en me regardant avec les yeux ronds impressionnés ou surpris… Je m’y suis habituée, aux sourires en coin et aux yeux qui roulent au plafond!

Car voyez-vous, je suis passionnée de mode ET de business. Je trippe sur la science-fiction ET le glamour. Je voue un culte au maquillage, à l’Halloween et aux couleurs. Et puisque je suis gourmande, je mange de tout cela en quantité industrielle!

J’en parle dans ce blog parce que j’ai à expliquer mon niveau de passion plusieurs fois par année, et j’en suis toujours étonnée. Cela touche directement mon côté entrepreneur. Quand j’étais aux études à l’École des Hautes Études Commerciales, on me demandait pourquoi je n’étais pas « en mode – puisque j’en parlais/lisais/recherchais autant » plutôt qu’en marketing. Même constat au Collège LaSalle ou j’entendais « Tu ne serais pas mieux en administration? ». Dans mon monde ideal, j’en prends une portion des deux, s’il vous plait.

Il est parfaitement possible d’aimer des trucs considérés plus masculins comme les vaisseaux spatiaux et les films d’action où tout explose, en même temps que les Barbies, les strass et les paillettes considérés hyper féminins. Je prends de tout cela comme dessert aussi souvent que possible!

Ma passion des couleurs me fait faire des choses étranges comme apprendre par cœur les numéros des crayons Prismacolor, ou les noms des couleurs de vernis à ongles… par soixantaine. Ma capacité d’émerveillement au sujet des tons de gris-brun des plumes d’un moineau, pour ne nommer qu’un exemple, est sans borne. Et je ne m’en excuse pas. Ce n’est pas un prérequis aux professions de créateur de mode, de styliste, d’artiste ou d’entrepreneur… Mais je sais que je ne suis pas seule à être geek parmi mes confrères et consœurs.

Les geeks se retrouvent partout et pas seulement dans les sous-sols ou les boîtes d’informatiques. Puis, médias sociaux aidant, ils et elles passent de moins en moins pour des bibittes étranges… Si j’ai un message à donner aux parents, aux enseignants et à la société en général, c’est de ne pas couper les ailes des jeunes passionnés extrêmes, aussi farfelues que soient leurs lubies ou le niveau démesuré de leurs intérêts.

Ces passions et cette belle folie de vie me permettent de toujours vouloir apprendre, de travailler de longues heures et définissent mon style et les services qu’offre mon entreprise. Fashionista Geek, et fière de l’être.

SoniaLevesqueDesign-FashionistaGeekPhoto-mars2015

« Being a geek is all about being honest about what you enjoy and not being afraid to demonstrate that affection. It means never having to play it cool about how much you like something. (…) Being a geek is extremely liberating.” – Simon Pegg, actor and writer

====

Several times in my life, and this at every age possible, people have pointed a finger at my passion or my (supposedly) disproportionate interest for certain subjects. Sometimes, they would say I’m bizarre, a geek, too-this or too-that… Other times, being impressed or looking at me with surprised wide eyes… I got used to the crooked smiles and rolling eyes!

Because you see, I’m passionate about fashion AND business. I crave science-fiction AND glamour. I have this cultish adoration for makeup, Halloween and colours. And I devour all of those in industrial quantity!

I talk about it in this blog because to my surprise, I still need to explain my level of passion several times a year. And it speaks directly to the entrepreneur in me. When I was in university studying business administration at H.E.C., they would ask me why I wasn’t “in fashion – since I was talking/reading/researching about it so much” instead of marketing. Same experience when studying fashion in LaSalle College where I would hear “Wouldn’t you be more suited to business school?”. I will take a big portion of the both of them, please.

It is perfectly possible to love things considered masculine like spaceships and action movies where everything explodes, and at the same time, loving hyper feminine things like Barbies, strass and sequins. I eat all of them for dessert as often as possible!

My passion for colours makes me do strange things like learning the Prismacolor pencils numbers by heart, or the names of nail polish colours … sixty at a time. My capacity for wonderment about all the grey-brown tones found in sparrow feathers, to name an example, is without bound. And I’m not sorry about it. It’s not a prerequisite to work as a fashion designer, stylist, artist or entrepreneur… But I know I’m not alone among my peers.

Geeks can be found everywhere and not only in basements and computer companies. And with the help of social media, they are becoming less and less strange… If I have a message for parents, teachers and society in general, it’s to be cautious not to cut the wings off the extremely passionate youth, however wacky and excessive their interest.

These passions and wonderful craziness definitely help me work long hours, want to learn all my life and will define my style as well as the services my company offers. Fashionista Geek, and proud to be.

Covering Your Basics

All through February, we were inundated with sexy ideas, lover’s going out trends, single girlfriends parties, plus an abundance of lingerie promos and chocolate hearts galore, we didn’t know where to look! Now that Valentine’s day has passed, all will be back to normal, so we’ll wait for Spring to come back in about a month and a half… maybe.

Let me give you an infallible stylist trick : take that waiting time to research and build your Best Basic Underwear Wardrobe. There is place for the simple and the sexy of course, but all curvy women must have a few items to answer specific wardrobe needs. Once Spring is back, you will be ready for all the fine knits, transparency, skirts worn without hose or tights and of course, all those new styles in stores, with your perfect-for-you underwear.

 

First, the brands to look for

In addition to the house brands of all the big stores named later in this post, here are a few brands to look for, which are widely distributed. The following brands cater larger sizes very well : Wonderbra, Gernier, Olga, Wacoal, Triumph and Warner’s.

Store ideas in Canada

Most of the items presented here are available everywhere plus size lingerie is sold. You just have to find a store where the ambiance and service is nice for you, or a website where the choice is much wider and more interesting than what is found in your small town… as well as having a better size offer in stock. Internet is so practical!

The Hudson Bay : This department store is present in many cities and offers quite a lot online too. In Montreal, the vast lingerie section offers an impeccable personalized service.

Addition-Elle & Penningtons : The lingerie department size will vary greatly from one store to the other. So I recommend shopping online, especially if you already know your size.

Lane Bryant (USA) & Evans (UK) : Now both selling to Canada online. Interesting for variety and the fun of shopping “far away” nestled comfortably in your couch.

Spanx : THE reference in shapewear for comfort and reasonable prices. We can really trust their size chart – certain models cater up to a weight of 350 lbs. Unbeatable.

 

The UNDERWEAR-CHALLENGES and their solutions

Under skirt friction

Plump thighs will rub together when we walk. Add to this the hot humidity of warmer seasons and we find ourselves with painful and embarrassing chaffing problems. Not many women openly talk about this uncomfortable subject, you can imagine. So, under those dresses and skirts worn without hose or tights, I advise wearing a bike short style, in blend of cotton or smooth silky synthetic fibers. Guaranteed comfort, and lighter walk all summer long!

Style with lace from Addition-Elle

ShortsDentelleAdditionElle

Shapewear style from Spanx

2ShortBeigeSpanx

 

Visible panty lines

I have 2 advices here :

  1. Wear the proper cut. A bodycon silhouette will always reveal the waistline of a bikini style panty… Prefer briefs with a high waist, that will cover more and stay in place.
  2. Wear your true size. A too small panty will « dig into » flesh and create a roll. There, I said it.

Seamless full panty from Addition-Elle

culotteSansCoutureAdditionElle

 

Back and tummy rolls

My clients know, I call the back fat rolls “bra bloublous”… a little humour makes everything easier! Looking at ourselves in a mirror from all angles (side and back view too) will help assess the state of things… I love Spanx camis for this, because they do smooth the body. So long, “bloublous”! Furthermore, you can wear them under transparent tops if you want to hide your tummy.

Scoop neck cami from Spanx

SpanksCamiScoop

Classic cami from Spanx

SpanksCamiClassique

 

Fine knit t-shirts, dresses and tops

Ah! They are gorgeous those lacy bras with ribbon bows and small jewels decorations! But yikes! Under a fine tee or anything form fitting, the effect is bumpy and unsightly. We prefer a simple model with a smooth finish without details on the bust. Molded cups are perfect for this.

Satin bra from Addition-Elle

SoutienGorgeSmoothAdditionElle

 

Active life

For the sporty types who run, dance and jump, a sports bra is essential for bigger breasts. They are not the sexiest to look at, but are often more comfortable. Some women are tempted to wear them all the time because of this… But the effect is a “plastered boobs” disaster, and not the best to showcase your curvy self in stylish clothes. Let those bras be good for what they are made for.

Wacoal sports bra from The Bay

SoutienGorgeSportNoirTheBay

 

Intricate armholes and necklines

Bustier styles, alter tops, asymmetrical necklines… It’s often difficult to hide those bra straps. If you only can buy one special bra, choose a convertible bustier style. You can wear it without straps, or adjust the straps in different ways to match your garment. It will help out in many situations.

Convertible bra from Penningtons StraplessPennington

 

Finally, some money saving tips

You are in between 2 sizes? Bra extenders are there for you. Your cups pucker because they’re not full enough or your breasts aren’t the same size? Bra pads exist. Your halter top let your bra straps show? Hide-a-strap hooks will help. For a bunch of neat tricks like these, shop the lingerie accessories department for cheap solutions.

Link to lingerie accessories at Penningtons

 

One last advice

Be patient! Be ready to try on many styles in boutiques. And be certain to verify the sizes charts for all different brands when shopping online. Be sure to know your measures and always choose bigger instead of smaller. A good seamstress will know how to alter it to fit, if need be, as when you change size.

If you need direct help, consultation via email, made to measure fitting or even accompaniment when shopping in Montreal, I am available to assist and serve you.

All contact info here

As a personal stylist specialised in plus sizes, I completely understand your needs. So, when are we going shopping?

Commencer Par La Base

Pendant tout le mois de février, nous avons été inondés d’idées sexy, de sorties en amoureux, de party entre copines célibataires, en plus de l’abondance de promo-lingerie et de cœurs en chocolat à ne plus savoir où regarder! Maintenant que la St-Valentin est passée, on attend avidement le printemps qui ne viendra probablement que dans 1 mois et demi… peut-être.

Laissez-moi vous donner un truc infaillible de styliste : prenez ce temps d’attente pour rechercher et bâtir une Bonne Base de Sous-Vêtements. Y’a de la place pour le simple et le sexy bien sûr, mais toute femme ronde se doit d’avoir quelques items qui répondent à des besoins vestimentaires bien précis. Une fois le printemps arrivé, on sera fin prêtes pour les tricots fins, la transparence, les jupes portées sans bas et les belles silhouettes neuves avec des dessous parfaits pour nous.

 

Premièrement, les marques à rechercher

En plus des marques maisons des grandes bannières nommées plus bas, voici quelques noms à retenir qui sont disponibles pratiquement partout. Les marques suivantes desservent très bien les grandes tailles : Wonderbra, Gernier, Olga, Wacoal, Triumph et Warner’s.

Où magasiner au Canada

La plupart des types de sous-vêtements spécialisés présentés ici sont disponibles partout où l’on vend de la lingerie en tailles plus. Il s’agit de trouver un magasin où l’on aime l’ambiance et le service, ou encore, un site web où le choix est souvent plus intéressant que dans notre petit patelin…  en plus d’avoir un meilleur éventail de tailles en stock.  Pratique l’internet!

La Baie : Magasin à rayons présent dans plusieurs grandes villes et pleins de bonnes offres en ligne aussi. À Montréal, le vaste rayon lingerie offre un service personnalisé impeccable.

Addition-Elle & Penningtons : Malheureusement, la taille du département lingerie peut varier d’un magasin à l’autre. Alors je recommande le magasinage en ligne, surtout si vous connaissez votre taille.

Lane Bryant (États-Unis) & Evans (Angleterre) : Ces grandes chaînes étrangères vendent maintenant au Canada via le web. Intéressant pour varier les choix et magasiner « loin » dans le confort de son foyer. En anglais seulement.

Spanx : LA référence en sous-vêtements de maintien confortables et à prix raisonnables. Et grand avantage: on peut vraiment se fier à leur guide des tailles – certains modèles disponibles jusqu’à des poids de 350 livres. Imbattable! En anglais seulement.

 

Les DÉFIS-DESSOUS et leurs solutions

Friction sous les jupes

Le plus grand désagrément des cuisses dodues;  elles frottent ensemble lorsqu’on marche. Ajouter la chaleur humide de la saison chaude et on se retrouve avec des irritations douloureuses et gênantes. Un inconfort dont peu de femmes discutent, par pudeur j’imagine. Sous les jupes et les robes portées sans bas ou collants, je conseille le cuissard style cycliste, en mélange de coton ou de fibres synthétiques douces et glissantes. Confort assuré, et démarche légère tout l’été!­­

style avec dentelle d’Addition-Elle

ShortsDentelleAdditionElle

style gainant qui gomme les défaut de Spanx

2ShortBeigeSpanx

 

Culotte visible sous des vêtements moulants ou minces

Il y a ici 2 conseils à donner :

  1. Portez la bonne forme. Une silhouette ajustée dévoilera toujours la ligne de taille basse d’une culotte style bikini… On préfère les culottes à tailles hautes et plus couvrante.
  2. Portez la bonne taille. Une culotte trop petite « rentre » dans notre chair et crée un bourrelet. Voilà, c’est dit.

culotte sans couture d’Addition-Elle

culotteSansCoutureAdditionElle

 

Bourrelets de dos et taille

Mes clientes le savent, j’appelle les bourrelets de dos des « bloublous de brassière »…  un peu d’humour rend tout plus facile! Se regarder sous tous les angles (côté et dos aussi) dans un miroir peut aider à voir l’état des choses… J’adore Spanx pour ses camisoles gainant bien le torse. Adieu les « bloublous »! De plus, on peut les porter sous des tops transparents pour cacher notre ventre.

camisole au buste dégagé de Spanx

SpanksCamiScoop

camisole classique de Spanx

SpanksCamiClassique

 

T-shirts, robes et tops à tricot fin

Ah! Ils sont beaux ces soutien-gorge de dentelle avec des boucles de rubans et un petit bijoux décorant le creux du décolleté! Mais ouf! Sous un t-shirt fin ou moulant, l’effet est raboteux et disgracieux. On préfère un modèle lisse, sans détails sur le buste. Les bonnets moulés sont parfaits pour cette tâche.

soutien-gorge satiné chez Addition-Elle

SoutienGorgeSmoothAdditionElle

 

Vie active

Pour les sportives qui courent, dansent et sautent, un soutien-gorge de sport est essentiel à une forte poitrine. Ce ne sont pas les plus sexy, mais parfois, ce sont les plus confortables. Certaines femmes sont poussées à les porter tout le temps à cause de leur confort… Mais l’effet « plastron cartonné » est peu seyant sous des vêtements réguliers. On le garde pour le sport donc.

soutien-gorge sport noir Wacoal chez La Baie

SoutienGorgeSportNoirTheBay

 

Décolletés et emmanchures spéciales

Robes bustier, encolures ou emmanchures asymétriques… Difficile parfois de cacher les bretelles de notre soutif. Si vous n’avez qu’un seul soutien-gorge de ce genre, choisissez-le « convertible ». Vous aurez alors plus de choix : à porter sans bretelles, ou bretelles ajustables en croisé ou en diagonal…  Il vous dépannera souvent.

soutien-gorge convertible de Penningtons

StraplessPennington

 

Et finalement, les trucs qui sauvent de l’argent

Vous êtes « entre deux tailles »? Les extensions de brassière sont là pour vous. Votre bonnet n’est pas tout à fait rempli ou un de vos seins est plus petit que l’autre? Des coussinets peuvent arranger les choses. Une camisole avec emmanchures américaines dévoile vos bretelles à l’épaule? Avec une attache spéciale, on peut remédier au problème. Pour plein de petits trucs du genre, découvrez les accessoires de lingerie, qui sauvent bien des soucis, à moindre coût.

De bons exemples ici : Accessoires de lingerie chez Penningtons

 

Un dernier conseil

Ayez de la patience! Soyez prête à essayer plein de choses en boutique. Et soyez certaine de bien vérifier le tableau des tailles pour toutes les marques différentes en magasinant en ligne. Connaissez vos mesures et choisissez toujours un peu plus grand que trop petit.  Une bonne couturière saura aussi vous ajuster ce qui va moins bien, comme on le fait dans le vêtement.

Si vous avez besoin d’aide directe, en conseil par email, de couture d’ajustement ou d’accompagnement pour magasiner à Montréal, je suis disponible pour vous servir.

Lien vers information pour me rejoindre

Je suis votre styliste personnelle spécialisée qui comprend vos besoins après tout. Alors, on magasine ensemble?

Femme Inspirante : Beth Ditto : Inspiring Woman

Comme première Femme Inspirante présentée dans ce blog, je voulais choisir une femme ronde qui sort de l’ordinaire, quelqu’un qui défit nos idées préconçues à force de talent et de beauté…  Le choix s’est avéré simple :  la chanteuse du groupe Gossip, Beth Ditto.

For the blog’s first Inspiring Woman, I wanted to choose a singular curvy woman who defies preconceived ideas with her talents and beauty…  The choice was simple :  the musical group Gossip’s singer, Beth Ditto.

Beth Ditto pour Evans UK

Beth Ditto pour Evans UK / Beth Ditto for Evans UK

Qu’elle groove sur scène avec sa voix chaude et puissante, qu’elle défile pour Jean-Paul Gaulthier à Paris, ou qu’elle pose nue pour la couverture d’un magazine;  elle en jette, la Beth!  Dans un joyeux mélange de punk-attitude et de glamour, elle refuse de se plier aux dictats de la mode et préfère ses propres règles.  Fun!  Elle a collaboré à la création de lignes vêtements, de maquillage et de lunettes…  Le milieu de la mode en a fait une chouchou depuis plusieurs années.  Vous pouvez également lire son mémoire “Coal to Diamonds” dans lequel elle nous parle autant des difficultés d’être différente dans une petite ville des États-Unis que de la grandeur de l’amitié et la rédemption de la création.

She can groove on stage with her warm and powerful voice, she’s been known to walk the Jean-Paul Gauthier catwalk in Paris, and to pose nude on magazine covers…  Beth is a trooper!  In a joyful mix of glamour and punk attitude, she refuses to follow fashion’s diktats and prefers her own rules.  Fun!  She has collaborated in creating fashion lines, makeup and eyewear…  The fashion world has adopted her for several years now.  You can also read her memoir “Coal to Diamonds” in which she talks about the difficulties of growing up being different in a small town USA, along with the grandeur of friendship and the redemption of creation.

Lunettes Beth Ditto par Mykita

Lunettes Beth Ditto par Mykita / Beth Ditto Eyewear by Mykita

Inspirante, la grande rebelle?  Absoluement, car dans le brouhaha médiatique, elle affiche une image franchement cool (souvent humoristique ou choc) et prouve une fois pour toute que l’on se doit d’être soi-même, coûte que coûte.  Nous sommes toutes belles et fabuleuses – à notre manière.

Inspiring, the great rebel?  Absolutely, because in this media frenzy, she sends a frankly cool image (often humorous or chocking) and proves once and for all that we must always stay true to ourselves, whatever the cost.  We are all beautiful and fabulous – in our own way.

Couverture du magazine LOVE

Couverture du magazine LOVE / LOVE magazine cover

Couverture du magazine PAPER

Couverture du magazine PAPER / PAPER magazine cover

Je vous laisse sur la chanson la plus connue de Gossip – Heavy Cross.  On danse!

I leave you with this Gossip hit – Heavy Cross.  Let’s dance!

 

Mode ou pas, je porte plein de chapeaux // Fashion or not, I wear many hats

Comprenez-moi bien; ces nombreux chapeaux, je les porte chaque jour. Oui oui! Été comme hiver, ils font parti intégrante de ma vie, de ma mission, de ma passion…

Je parle ici des différents chapeaux que portent les designers-entrepreneurs comme moi. On a beau être spécialiste dans notre domaine, on se doit également d’être comptable, recherchiste, artiste, patroniste, couturière, contrôleur de production, représentante, directrice marketing, spécialiste en ressource humaine et… patronne. Ouf!

La métaphore des chapeaux fonctionne à merveille, car comme l’accessoire de tête, ces différents rôles d’entrepreneur peuvent être inconfortables, difficile à garder sur la tête ou même si confo qu’on ne veut plus les enlever…

Lorsque on se lance en affaire, on est souvent loin de se douter à quel point la versatilité, l’ouverture d’esprit, la capacité d’apprentissage et d’adaptation sont LES qualités qui nous permettront d’aller toujours plus loin. Ce sont les qualités du moins que je m’efforce à entretenir.

Mais la plupart du temps, les designers-entrepreneurs doivent aussi faire appel à des “chapeliers”… aller chercher de l’aide en fait. Que ce soit sois la forme d’un coach, de spécialistes dans nos domaines moins forts ou de sous-contractants; les designers-entrepreneurs qui savent bien s’entourer trouveront leurs chapeaux de plus en plus confortables.

Le plus grand défi pour moi ça? Garder une bonne rotation… en ne délaissant pas certaines tâches ou rôles qui me plaisent moins. Et aussi, je dois avouer, me concentrer complètement à un seul chapeau à la fois. On a qu’une seule tête après tout, vrai?

J’apprivoise ma collection de chapeaux, en les décorant de rubans d’humilité, et en les doublant de leçons apprises. “Travaille travaille travaille!”, dit le classique conseil. J’y ajouterais; “Travaille avec la tête haute avec le bon couvre-chef.”

Oh! Et puisque des choses excitantes s’en viennent pour l’automne… Je vais définitivement sortir mon chapeau de fête. Yé!

image

Understand me here; those numerous hats, I wear them every day. Yeah yeah! Through Summer and Winter, they are an integrated part of my life, my mission, my passion…

I’m talking here about the different hats designers-entrepreneurs like me have to wear. Even if we are specialists in our respective fields, we also have to play accountant, researcher, artist, pattern maker, seamstress, production foreman, sales representative, marketing director, human resources specialist… and boss. Oye…

The hat metaphors works marvellously, since like the accessory, those different entrepreneurial roles can be uncomfortable, hard to keep still on our head or even so comfy, that you never take it off…

When we get into business, we are far from realising to what extent versatility, an open mind attitude, learning capacity and adaptation will be THE qualities permitting the growth of our enterprise. Those are the qualities I try to work on the best I can.

But most of the time, designers-entrepreneurs have to call on “hatters”… to go and get help. It could be a coach, a specialist in the areas we don’t quite grasp yet or subcontractors; designers-entrepreneurs with the best teams will find their hats the most comfortable.

The biggest challenge for me in all this? To keep a good rotation… and not leave out some tasks and responsibilities I like less. And also, I must confess, to concentrate on only one hat at a time. We only have one head after all, right?

I tame my hat collection by decorating them with humility ribbons and lining them with learned lessons. “Work work work!”, says the classic advice. To that I add; “Work with your head high while wearing the right headdress.”

Oh! And since exciting things are coming right this Fall… I will definitely take out my party hat. Yes!